146, avenue de la plage
34410 Sérignan
04 67 32 33 05
Contact
Site Internet
Ouverture
Juillet et août : du mardi au vendredi de 11h à 19h, et le week-end de 13h à 19h.
Septembre à juin : du mardi au vendredi, de 10h à 18h, et le week-end de 13h à 18h.
Fermé les jours fériés
Tarif normal : 5 &€;
Tarif réduit : 3 &€;
Abonnement annuel : 20 &€;
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Le musée a obtenu le label « Tourisme et Handicap » pour les handicaps moteur, mental et auditif. Des visites en LSF sont organisées pour chacune des expositions.
Visites de groupe
Visites scolaires
Présentation ActueĮement Archives

MRAC - Musée régional d’art contemporain Occitanie

Les Chemins du Sud, une théorie du mineur
— Gustave Fayet, Théodore Jourdan, Adolphe Monticelli, William Morris, Odilon Redon, Richard Burgsthal, André Derain, Raoul Dufy, Joyce Kozloff, Robert Kushner, Manolo, André Marchand, Giorgio Morandi, Louis Valtat, Betty Woodman, George Woodman, Jean-Marie Appriou, Jenna Kaës & Jean-Marie Appriou, Bella Hunt & DDC, Hélène Bertin, Joanne Burke, Maggy Champsaur, Giovanni Copelli, Victor Delestre, Jade Fourès-Varnier & Vincent de Hoÿm, Andrew Humke, Jean-Baptiste Janisset, Sergio Ruffato, Jenna Kaës
Du samedi 22 juin au dimanche 3 novembre 2019
Vernissage samedi 22 juin 2019 à 18h30

Proposée par Emmanuelle Luciani & Charlotte Cosson avec Southway studio qu’elles ont créé (communauté d’artistes avec lesquels elles produisent des œuvres), l’exposition Les Chemins du Sud invite à une traversée de l’Histoire de l’art depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Celle-ci prend le contrepied de celle écrite entre Paris et New York au cours du XXe siècle. Elle retrace, sur la totalité des espaces d’expositions du Mrac mais aussi à l’Abbaye de Fontfroide, une généalogie d’artistes qui, refusant de s’insérer dans une veine révolutionnaire, ont embrassé le statut d’héritier. Les œuvres qui la composent ont été produites en dehors des capitales européennes et américaines, dans un sud envisagé de manière métaphorique. Ce sud est le lieu d’un pas de côté vis-à-vis de l’industrialisation et du progrès qui ont marqué la modernité. Les œuvres produites dans ce cadre l’ont été de manière artisanale, en mettant en avant le décoratif, le coloré et, souvent, une grande humilité. Ces artistes incarnent une forme de résistance face à la distinction entre les arts dits mineurs et ceux dits majeurs, entre le peintre et le décorateur, entre l’artiste et l’artisan. Ils proposent l’idée d’une ornementation comme soin-dans son rapport à la nature, au monde et aux autres.

L’exposition émet l’hypothèse qu’une autre histoire de l’art de la modernité peut être écrite. La traversée alter-progressiste et non-industrielle proposée au Mrac met l’accent sur quatre moments distincts de cette histoire commencée au XIXe siècle : l’école de Marseille représentée par Théodore Jourdan et Adolphe Monticelli ; celui du tournant du XXe siècle avec William Morris, Odilon Redon, Gustave Fayet ou Raoul Dufy ; les artistes du mouvement Pattern & Decoration (Betty Woodman, Robert Kushner, Joyce Kozlo) ; et enfin des artistes contemporains qui continuent à produire dans cette veine d’un art par et pour l’humain.




Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...



Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience.
En savoir plus Refuser