4, rue Rambaud
BP 11032
34006 Montpellier Cedex 1
04 99 74 20 35
Contact
Site Internet
Ouvert du mardi au samedi, de 14h à 18h - Fermé les jours fériés
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Visites de groupe
Visites scolaires
Rencontres d’artistes, lectures de contes, ateliers danse et arts plastiques, conférences, formations… Pour tout savoir sur les activités proposées par le Service des publics : 04 99 74 20 30.
Présentation ActueĮement Archives

FRAC - Fonds régional d’art contemporain Occitanie Montpellier

Tjeerd Alkema - ANTIQUITÉS (Les) Sont toujours de fabrication moderne.
Du samedi 8 juin au samedi 31 août 2019
Vernissage vendredi 7 juin 2019 à 18h30

Tjeerd Alkema
ANTIQUITÉS (Les) Sont toujours de fabrication moderne.
Gustave Flaubert - Dictionnaire des idées reçues.

Le Frac Occitanie Montpellier, en partenariat avec la galerie AL/MA, s’engage dans une double exposition de Tjeerd Alkema, qui vit et travaille à Nîmes.
Quittant les Pays-Bas pour venir habiter Montpellier en 1963, à l’âge de vingt ans, il a élaboré une œuvre qui, tout en relevant principalement du domaine sculptural, compte aussi une importante production graphique, mais également des réalisations photographiques et filmiques. La raison de cette diversité de moyens paraît résider dans l’enjeu central de la recherche d’Alkema : l’espace. Rendre compte de la façon dont celui-ci procède d’une élaboration à la fois corporelle (perceptive) et technique, est le cœur de cette œuvre rigoureuse dans laquelle l’implication subjective et l’expérimentation objective sont étroitement liées.

Dans le processus créateur comme dans le processus interprétatif des œuvres d’Alkema, le sujet se trouve confronté à un objet qui offre autant l’illusion d’une représentation spatiale unique que le sentiment d’une infinité de points de vue changeants, dans un éclatement vertigineux de la forme. Que ce soit les sculptures en bois et en plâtre (et parfois en résine), les dessins à la craie colorée, puis au crayon à partir de 2005, ou les montages photographiques et vidéographiques, toutes ses pièces font osciller celui qui les expérimente entre la promesse d’une « identité » contrôlée (manifestée par une image géométrique parfaite) et la dispersion du même objet selon une dynamique projective allant dans toutes les directions. Comme si toute forme, tout objet mais aussi tout « corps » pouvait résulter d’une construction représentative unique et cohérente, mais aussi d’une infinité de projections non convergentes.

Les deux expositions au Frac et à AL/MA offriront un panorama riche des productions de Tjeerd Alkema, avec certaines pièces cardinales dans son parcours (dont le Disque blanc de 1982, collection du Frac OM, déclinaison du mur « anamorphosé » de la Galerie Medamothi à Montpellier en 1981). Des premières installations des années 1960 aux sculptures anamorphiques qu’il n’a cessé de perfectionner depuis le début des années 1980, des trop méconnus films Super 8 des années 1970 aux dernières déclinaisons sculpturales reprenant la technique du coffrage, ou encore des superbes dessins au crayon aux variations en métal sur le « cube de Necker » des années 2000, tout le panel des moyens mis en œuvre par l’artiste pour interroger notre représentation de l’espace sera déployé[..]

— Dossier de presse
— Dossier de presse en anglais
— Lire la suite



Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...



Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience.
En savoir plus Refuser