146, avenue de la plage
34410 Sérignan
04 67 32 33 05
Contact
Site Internet
Ouverture
Juillet et août : du mardi au vendredi de 11h à 19h, et le week-end de 13h à 19h.
Septembre à juin : du mardi au vendredi, de 10h à 18h, et le week-end de 13h à 18h.
Fermé les jours fériés
Tarif normal : 5 €
Tarif réduit : 3 €
Abonnement annuel : 20 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Le musée a obtenu le label « Tourisme et Handicap » pour les handicaps moteur, mental et auditif. Des visites en LSF sont organisées pour chacune des expositions.
Visites de groupe
Visites scolaires
Présentation ActueĮement Archives

MRAC - Musée régional d’art contemporain Occitanie

Développement durable
— Neil Beloufa
Du samedi 1er juillet au dimanche 22 octobre 2017
Vernissage vendredi 30 juin 2017 à 18h30

Commissariat : Sandra Patron

Au travers d’installations complexes dans lesquelles dialoguent et s’entrechoquent films, sculptures et peintures éclatées dans l’espace sans hiérarchie apparente, Neil Beloufa développe depuis quelques années une oeuvre qui interroge et déjoue les systèmes de nos représentations contemporaines. Son travail apporte un regard à la fois grinçant et engagé sur le devenir-design de nos sociétés, où l’esthétique et le langage sont au service d’un réel façonné et instrumentalisé par une industrie du spectacle toute-puissante ou tout au moins qui se pense comme telle.

Son exposition personnelle au MRAC témoigne de multiples enjeux et déroute dès son titre pour le moins ambigu. Développement durable est un terme volontairement sec et peu séduisant, sorti d’on ne sait quel PowerPoint d’une OMG qu’on imagine hébergée à Zurich. Selon Wikipedia, le développement durable répond aux besoins du présent sans compromettre les générations futures. Ce terme est notamment instrumentalisé par des multinationales pétrolières qui vantent leur engagement écologique à coup de spots publicitaires, alors même que leur responsabilité face à un monde surpollué est considérable. Ce double discours - entre une réalité violente d’une part, et d’autre part la création d’un discours soft et consensuel visant à atténuer cette violence, à la rendre acceptable et acceptée par tous - est au coeur de la proposition de l’artiste, qui organise pour cette exposition un jeu autour de ces multiples paradoxes qui peuplent notre réalité.

Dans un espace sans lumière naturelle, à l’allure de hall d’aéroport aseptisé, du mobilier hétéroclite compose un paysage qui joue sur les antagonismes : ici un bar high-tech semblant nous accueillir pour partager un verre se révèle être un bar de douane qui contrôle et exclut le visiteur ; là un ensemble de lits-bancs semblant nous inviter au repos suggère d’étranges lits high-tech pour réfugiés ; enfin au mur des tags politiques provenant d’Iran, où l’artiste a effectué le tournage de son prochain film, deviennent des éléments décoratifs orientalisant vidés de leur message transgressif. Dans le film Monopoly, un groupe d’adolescents joue à ce jeu mondialement connu et se partage l’Ukraine avec beaucoup d’ingéniosité et un pouvoir de négociation, de spéculation indéniable, comme si la société capitaliste, à travers le jeu, orchestrait dès l’enfance un entrainement à ses logiques.
Avec Développement durable, Neil Beloufa compose sans nul doute une exposition à la tonalité sombre dans une époque qui ne l’est pas moins. Son exposition au MRAC joue, avec beaucoup d’acuité, des antagonismes entre singularité et standardisation, entre le corps et ses avatars virtuels via les nouvelles technologies, entre violence et marketing, entre domination et émancipation.

* in Tristan Garcia “Forme et objet – un traité des choses”, 2011.

— site du MRAC Occitanie



Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...