Nemausus
Avenue du Général-Leclerc
30000 Nîmes
04 66 76 23 96
Contact
Site Internet
Visites uniquement sur rendez-vous ou sur invitation pour les vernissages
Accessible aux personnes à mobilité réduite
La Biennale Images et Patrimoine BIP#4
— La ville et son passé — Pétra Bènard, Hervé Collignon, Philippe Ibars, Marie-Dominique Guibal, Patrice Loubon, Joseph Massota.
Du mercredi 10 mai au jeudi 31 août 2017
Vernissage mercredi 10 mai 2017 à 18h30

Centré à 100 % sur la ville de Nîmes, cette programmation doit beaucoup à la coopération et à l’enthousiasme de nos partenaires directs, à commencer par la DRAC Occitanie Pyrénées Méditerranée qui nous apporte un soutien financier indispensable, les Archives départementales et municipales, les archives du Musée du Vieux Nîmes et de la Médiathèque Carré d’Art, à ceux là nous pouvons bien entendu rajouter le CAUE du Gard et d’autres particuliers passionné·e·s qu’il convient aussi de remercier.
La ville moderne peut être pensée comme une accumulation de couches historiques qui en font partiellement ce qu’elle est aujourd’hui. Ceci étant vrai dans la plupart des cas, il se peut aussi que certaines villes connaissent un sort différent. Villes fantômes du nord du Chili qui n’ont pas survécus à l’arrêt de l’extraction du salpêtre, villes des États Unis d’Amérique dévastées par le déclin de l’industrie automobile, villes d’Europe rasées par des catastrophes naturelles ou les désastres de la guerre, villes de Chine totalement refondées et résolument dirigées vers le développement durable, la ville se construit souvent à partir de ses propres ruines, nous l’avions déjà abordé dans une programmation passée en 2012 (Fotoloft #2, La ville, la ruine).
Mettre en rapport direct la ville et son passé tel que nous le faisons dans ce nouvel opus, est évidemment loin d’être anodin.

À une époque où Nîmes connaît des modifications structurelles importantes (extensions des zones commerciales au sud, rénovation urbaine pour les quartiers périphériques est et ouest, rénovation et aménagement du centre ville, etc.), il est important de jeter au moins une fois encore un coup d’œil dans le rétroviseur.
Ce que l’on en retire est surprenant, car si au fil des siècles, Nîmes n’a en effet jamais cessé de se transformer, elle conserve pour autant une relation à son passé qui n’est pas sans effets sur son présent mais aussi sur son futur.
À travers 5 expositions puisant dans un archipel d’archives, départementales, municipales et privées, en y associant des regards contemporains, dont 3 expositions issues de l’inattendu “Fonds Collignon” récemment mis au jour par l’association NegPos et conservé par les archives municipales, une rencontre universitaire exceptionnelle avec des spécialistes de la ville et des époques clefs qui la forme, notre ambition est d’offrir aux Nîmois et aux visiteurs venus d’ailleurs une opportunité de se plonger dans le passé de cette ville, pour ainsi entrevoir son présent et éventuellement se projeter dans son futur.

— Fotoloft #11
— DP_BIP2017



Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...